Conseil en stratégie digitale & e-commerce responsable

Appeler Email LinkedIn Podcast

Manifeste pour un e-commerce plus responsable

Renouveau

Remise en question

Après 10 ans à contribuer à la croissance des activités e-commerce de retailers de renom, j’ai commencé à questionner mon métier … La crise de la dizaine, me direz-vous ? Probablement !

On m’a poussée à faire plus, toujours plus. Toujours faire plus de chiffres. Toujours vendre, vendre, vendre. A tout prix. Faire +50% vs. N-1. Faire nos objectifs. En somme : pousser à la surconsommation. Vendre des articles que nos clients avaient déjà acheté l’année dernière. Mais cette année, la couleur est différente vous comprenez ! Une surconsommation, liée à une sur-vente, elle-même liée à une sur-fabrication, le tout au détriment de notre planète et de ses habitants.

Et je participe à ça moi ?

Et puis en tant que marketeuse appliquée, voir l’arrivée du RGPD comme une menace à la collecte de data, dont j’use (et abuse ?) pour optimiser mes campagnes, vendre plus et, in fine, remplir mes objectifs. Ne pas réaliser tout de suite que ce règlement offre une protection incroyable de la vie privée des utilisateurs, y compris de la mienne. C’est alors qu’arrive le scandale du Cambridge Analytica et que j’ouvre les yeux sur les dangers et limites du fameux Big Data. Comment puis-je alors continuer de râler sur toutes les contraintes que le service juridique nous impose de mettre en place ?

Le digital à la dérive

en quête de cohérence

Petit à petit, cette quête de cohérence me pousse aussi à questionner le monopole de certains grands acteurs du digital, au détriment de nos économies locales. Et de mon rôle dans le renforcement de leur situation monopolistique…

le coût du numérique

Et puis un sujet qu’on n’aborde peu dans le secteur du e-commerce me taraude : tous les serveurs, les réseaux, les infrastructures qui soutiennent nos sites, les campagnes de pub que je déploie, ça coûte combien à la planète ? Quel est le coût de notre empreinte numérique ? Alors non bien sûr, on n’en parle pas. On préfère faire comme si le sujet n’existait pas. De toute façon, c’est tellement immatériel le digital, ça flotte comme ça dans le « nuage ». Alors le sujet n’est pas évoqué, ni dans la presse spécialisée, ni dans les évènements qui réunissent les grands décideurs. Et moi je me tais et je laisse faire ?

Perte de sens

A l'ouest toute !

Alors je suis perdue, désorientée. J’aime mon métier mais je ne me retrouve plus dans ce qu’il perpétue. Mais comme je suis de nature optimiste, je sors ma boussole. Elle m’indique d’abord de prendre du temps. Du temps pour moi, du temps pour lire et m’informer, du temps pour reprendre confiance dans la possibilité d’un avenir meilleur.

Parmi mes lectures & visionnages vidéo, je vous cite en vrac ce qui m’a le plus inspirée ces derniers mois : « Sobriété numérique » (Frédéric Bordage), « Numérique & Transition »> (The Shift Project, porté par le génial Jean-Marc Jancovici), « Tous surveillés : 7 milliards de suspects » (reportage Arte de Sylvain Louvet, Ludovic Gaillard), « The Great Hack » (documentaire de Karim Amer et Jehane Noujaim sur le scandale du Cambridge Analytica).

Et les rencontres qui redonnent du sens, à commencer par mes clients : Atelier Tuffery, Missègle & Royal Mer, qui ont tous trois en commun de vouloir faire bouger les lignes et de défendre des valeurs fortes.

Et maintenant ?

On fait quoi ?

Est-ce qu’on abandonne tout ? Est-ce que je me réoriente complètement ?

Et bien non ! Parce que je crois en un avenir meilleur, y compris dans mon secteur. Je crois en la transition des métiers du digital et du e-commerce. Et j’espère bien avoir un rôle à jouer dans cette évolution si nécessaire pour le secteur du digital.
J’espère contribuer à éveiller les consciences.

collectif e-co

Croire en une croissance responsable, raisonnée et bienveillante

Et concrètement, ça se passe comment ? L’idée c’est de ne pas être dans l’extrême mais d’essayer de trouver le juste équilibre entre les enjeux business et les enjeux écologiques et éthiques.

Pour remettre en question le secteur du e-commerce, j’ai fondé E-CO – collectif E-commerce responsable.
Le collectif réunit des experts qui se sont donnés pour objectif de réfléchir et d’imaginer un avenir pour le E-commerce plus durable dans tous ses métiers et pour une meilleure responsabilité environnementale et sociale.

(dé)clics responsables

Croire en un avenir meilleur pour le numérique

A des fins de sensibilisation, j’ai créé le podcast (Dé)clics responsables, le podcast qui donne de la voix aux initiatives du numérique responsable.

Dans chaque épisode, je vais à la rencontre d’experts impliqués dans le numérique responsable, pour éclairer et éveiller les consciences sur les impacts du digital, qu'ils soient environnementaux, sociaux, sanitaires ou encore éthiques.

On ne peut pas plaire à tout le monde...

A rédiger & publier ce manifeste, je suis bien consciente des risques de ne pas plaire à tout le monde. A commencer par les start-up qui prônent la croissance accélérée en levant rapidement des fonds colossaux. Mais quid de la durabilité de cette croissance ? L’exemple de Bird (trottinettes électriques) qui a réalisé une énorme levée de fonds à l’automne 2019, avant de licencier massivement au moment du confinement, me fait bondir ! Tout ça pour ça ?

Vous l’aurez compris, je préfère largement accompagner des entreprises qui partagent mon sens de la mesure et du progrès. Et continuer d’apprendre, de débattre et d’échanger avec tous !

Alors avis à vous, les jeunes pousses qui cherchez à développer votre activité en ligne, tout en restant authentique et responsable ! N’hésitez pas à m’appeler, je serais ravie de poursuivre cette discussion…